press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/10

Liens harmoniques présente les divers concerts et spectacles de l'Ensemble vocal Arpège, du Chœur HEP, du Chœur de chambre HEP et de l'Ensemble Alternances.

Ces ensembles donnent des concerts en commun ou séparément et sont tous dirigés par le chef de chœur et d'orchestre Julien Laloux qui fait le lien entre eux. Avec le soutien de différentes formations – l'Orchestre de Chambre de Lausanne, le Sinfonietta de Lausanne, Die Freitagsakademie – les programmes présentés sont basés sur l'originalité des œuvres ou sur la manière de les interpréter, notamment sur la recherche de fusion des harmoniques entre voix et instruments.

Les interprètes créent, au fil du temps, un fort lien avec leur public.

Emergences_affiche.jpg
Émergences – Gade et Beethoven

26 avril 2023 à 20h00 – Cathédrale de Lausanne

Ensemble vocal Arpège, Chœur HEP

Orchestre de chambre de Lausanne

Solistes : Gunhild Alsvik, Marielou Jacquard

Olivier Coiffet, Christian Immler

Direction :  Julien Laloux

Niels Gade

Frülings-Phantasie, op. 23

pour solistes, chœur, piano et orchestre   

Ludwig van Beethoven

Messe en do, op. 86

pour solistes, chœur et orchestre                              

  • YouTube classique
  • Wix Facebook page

Émergences – Gade et Beethoven

L'interprétation des œuvres de Beethoven est toujours une fête pour le public comme pour les interprètes. Ces derniers retrouvent l'OCL avec bonheur pour un programme intitulé ''Émergences''.

Dans chacun des concerts qu'il a donné depuis 2003 avec cet orchestre, le chef d'orchestre Julien Laloux a toujours fait émerger une ou plusieurs œuvres méconnues. 

La Frühlings-Phantasie du danois Niels Gade suit cette ligne de découvertes. Conçue comme un concerto pour piano en trois mouvement, l'œuvre accorde également une place importante à un quatuor de solistes qui attendent avec espoir et célèbre l'émergence du printemps dans un dernier tourbillon de neige.

En deuxième partie de concert, place à Beethoven. "Je n'aime pas parler de ma messe ni de moi-même, mais je crois avoir traité le texte comme il l'a rarement été." Il parle ainsi de sa Messe en do. À partir d'un simple motif initial et avec une grande efficience, il développe son œuvre ; il met en lumière les affects du texte avec cette force de conviction qui l'a portée toute sa vie. Julien Laloux