1/11

Liens harmoniques présente les divers concerts et spectacles de l'Ensemble vocal Arpège, du Chœur HEP, du Chœur de chambre HEP et de l'Ensemble Alternances.

Ces ensembles donnent des concerts en commun ou séparément et sont tous dirigés par le chef de chœur et d'orchestre Julien Laloux qui fait le lien entre eux. Avec le soutien de différentes formations – l'Orchestre de Chambre de Lausanne, le Sinfonietta de Lausanne, Die Freitagsakademie – les programmes présentés sont basés sur l'originalité des œuvres ou sur la manière de les interpréter, notamment sur la recherche de fusion des harmoniques entre voix et instruments.

Les interprètes créent, au fil du temps, un fort lien avec leur public.

Songe pour voix de femmes

 

Dimanche 17 juin 2018 à 17h00

Cantorama de Jaun (FR)

 

Ensemble Alternances

Piano: Ulysse Fueter

Solistes: Carlyn MonninCamille Chappuis

Direction: Julien Laloux

Please reload

A voir :

Felix Mendelssohn

Ein Sommenachtstraum

Franz Schubert

Gretchen am Spinnrade

Léo Delibes

Trois chants

Duo des Fleurs

Robert Schumann

Zigeunerleben

Deux Zigeunerlidchen

Franz Schubert

Auf dem Wasser zu singen

Fanny Mendelssohn

Scènes tirées du Faust II

  • YouTube classique
  • Wix Facebook page

Rêve ou réalité ?

 

Le Ensemble Alternances et son chef, Julien Laloux, posent la question et laisseront la musique y répondre lors de ce concert.

Encadré par la famille Mendelssohn, ce voyage au pays de l'illusion emmènera les auditeurs de l'univers féerique du Songe d'une nuit d'été de Shakespeare à la légèreté éphémère du prologue du Faust II de Goethe. Ce dernier dédicaça un feuillet de son œuvre à Felix Mendelssohn en le nommant "… le puissant et doux maître du piano." Cet instrument sera justement au centre du concert, comme soliste, ainsi que comme soutien à toutes les explorations du chœur de femmes.

 

Felix Mendelssohn ouvrira donc les feux avec la fascinante musique de scène pour le Songe. Un monde illusoire, comme celui de Gretchen de Franz Schubert qui suivra et offrira une première incursion chez Faust. Tout aussi insaisissable, le climat des quatre pièces suivantes - de Léo Delibes - apportera une touche francophone au programme. Une autre facette de l'éphémère sera évoquée au travers de l'univers tsigane de trois pièces de Robert Schumann. Et pour finir, le nouveau monde créé par les elfes pour sortir Faust de sa dure réalité de vie, permettra au public de découvrir la musique de la sœur de Felix, Fanny Mendelssohn. Une occasion de faire "sortir de l'ombre" cette talentueuse compositrice.

 

Carlyn Monnin et Camille Chappuis seront les solistes principales de ce concert et Ulysse Fueter donnera vie à la redoutable partie pianistique.

 

Rendez-vous pour un concert sur la "réalité réinventée." Julien Laloux